Visite du musée des Confluences de Lyon

, par Isabelle Gourinel

 La visite

Dimanche 19 mars rendez-vous à 9h15 devant la Mairie sous une petite bruine. Arrivée 20mn plus tard au parking de l’aquarium de Lyon.

Encore quelques minutes de patience au pied de l’imposant bâtiment de verre du musée des confluences.

10h précise ouverture des portes. Une fois le portique de sécurité passé, un accueil personnalisé par notre guide qui nous remet les écouteurs. Ils nous permettront d’entendre sa charmante voix sans perturber les autres visiteurs. En avant pour la découverte du musée !

Nous débutons par le hall d’entrée pour admirer l’architecture du bâtiment et évoquer sa construction, les formes voulues par l’architecte : un cristal côté entrée, un nuage côté confluence. Le nuage repose sur un socle en béton.

Nous montons au 1e étage pour se rendre compte que le couloir principal desservant les salles du musée est un véritable puits de lumière qui contraste avec la semi-pénombre des salles.

Une halte s’impose pour admirer la vue sur la confluence entre le Rhône et la Saône pour expliquer la dénomination de ce musée : « les confluences ». Non ce n’est pas par rapport au Beaujolais, 3e fleuve de Lyon.

L’architecte, à cet emplacement, a voulu non seulement donner l’impression au visiteur qu’il est à la proue d’un navire mais également les rapports qu’entretient l’être humain entre les sciences et les sociétés en insistant sur la pluralité des uns et la diversité des autres.

C’est une bonne introduction pour expliquer le choix des 4 grands thèmes du musée pour présenter les collections permanentes : les origines - récits du monde-, les espèces - la maille du vivant, les sociétés - théâtre des Hommes, Éternités - visions de l’au-delà. Nous embarquons pour 2 heures d’explication.

12h15 Nous prenons congés de notre guide pour monter au 4e étage où la terrasse offre un panorama sur Lyon avec la basilique de Fourvière à l’horizon et au premier plan le nouveau quartier de Confluence. Une petite pause sandwich. Un coup d’oeil aux expositions temporaires du moment : ’Antartica’ qui nous offre une plongée refroidissante dans les profondeurs de l’océan Antarctique et partons à la rencontre des habitants de la banquise. ’A vos pieds’ où pas à pas le visiteur découvre des paires de chaussures issues de tous les continents... 15h30 l’heure du retour a sonné sous un soleil radieux pour terminer ce dimanche dépaysant. Tous les participants voyaient d’un autre œil ce musée… projet qui a émergé il y a 25 ans avec Raymond Barre, député du Rhône.

 

 Les photos

 Architecture & environnement du musée

 Exposition permanente

 Exposition A vos pieds

 Exposition Antartica